Trois ans après : Retour réussi des Rencontres cinématographiques de Bejaia

1
3524
Forum ''Cinéma et ville'' organisé à Bordj Moussa
Forum ''Cinéma et ville'' organisé à Bordj Moussa

VGAYET (TAMURT) – Après trois ans d’absence, la ville de Vgayet, en Kabylie, a accueilli ces jours-ci la 18eme édition des « Rencontres cinématographiques de Bejaia » sous le slogan « Cinéma et ville ». Une douzaine de pays participe à cette manifestation culturelle, organisée par l’association Project’heurts. Il s’agit, entre autres, de l’Egypte, la Palestine, la Tunisie, le Liban, la Guinée, le Brésil, l’Allemagne, l’Italie, la Suède, la France, la Belgique et le Canada.

Selon les organisateurs, au total, 33 films, dont 5 longs métrages, 18 courts métrages et 10 documentaires, choisis parmi 387 films préalablement nominés pour participer aux activités de cette édition (23 au 28 septembre), sont projetés lors de cet évènement cinématographique au grand bonheur du public du septième art en Kabylie. La majorité des films programmés est projetée pour la première fois à l’international, et en présence de leurs réalisateurs, a indiqué Abdelhakim Abdelfattah, directeur technique des Rencontres cinématographiques de Bejaia. Parmi les courts et longs métrages les plus importants qui ont été projetés lors de cet évènement figurent ‘’La maison brûle, autant se réchauffer’’ de Mouloud Ait Liotna, ‘’Achewiq, le chant des femmes courage’’ de Elina Kastler, ‘’La Kaza Blanche’’ de Rida Belghiat, ‘’Le Gang des Bois du Temple’’ de Rabah Ameur Zaimeche, ‘’La rockeuse du désert’’ de Sara Nacer, ‘’Déboussolé’’ de Youcef Mansour, ‘’La Dernière reine’’ des réalisateurs Damien Ounoughi et Adila Bendimerad, ‘’Un usage de la mer’’ de Fabrizio Polpettini, ‘’Le chant de la sirène’’ d’Arezki Larbi, ains que ‘’Tassaloul’’ de Imene Salah. Plusieurs films documentaires ont été également projetés à l’instar de ‘’Le Gardien des mondes’’ de Leila Chaibi, ‘’Au Cimetière de la pellicule’’ de Thierno Souleymane Diallo et ‘’Le Marin des montagnes’’ de Karim Ainouz.

A noter que ce rendez-vous cinématographique de Vgayet, absent pendant trois années consécutives, a vu l’organisation d’un forum sur le thème « La ville et le cinéma » auquel ont pris part des réalisateurs, des producteurs et critiques de cinéma, au cours duquel le public a rencontré des réalisateurs des films projetés. Un atelier de formation (Master class) a été aussi organisé au profit de jeunes talentueux souhaitant se lancer dans le septième art. A cet effet, d’autres ateliers d’écriture de scénario et de casting, animés par des professeurs et professionnels spécialisés, ont été aussi prévus au programme de cette rencontre. L’évènement s’est déroulé devant un public enthousiaste et assoiffé de cinéma.

Lyes B.

1 COMMENTAIRE

  1. c’est une tres bonne chose mais la photo montre que cette rencontre a eu leiu dans une sorte de sale de classe ! Ce n’est pas une endroit pour ce genre de rencontre: Il faut une belle salle avec des tables rondes, des boisons, avec des invites autour et un decor classe. La j’ai l’impression que c’est une lecture dans une classe. Si on ne demontre pas que l’on a de la classe les gens ne vot pas venir d’ailleurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici