Yatafen : Faute d’une autorisation, le Salon du livre pour enfant annulé

1
2095
Ait Saada organise son premier salon du livre pour enfant
Ait Saada organise son premier salon du livre pour enfant

TIZI WEZZU (TAMURT) – L’administration coloniale algérienne a refusé de délivrer à l’association culturelle Tagmatt une autorisation officielle pour organiser sa 2e édition du Salon du livre pour enfant au village Ait Saada, dans la commune de Yatafen. Du coup, l’évènement culturel, très attendu par les enfants de la région, les éditeurs, les auteurs et le grand public, a été tout simplement annulé.

Dans un communiqué rendu public, dernièrement, les organisateurs de cette manifestation culturelle ont exprimé leur « regret » d’annoncer « l’annulation de la tenue de la deuxième édition du Salon du livre pour enfant en hommage à feu Mhana Boudinar prévue à l’école primaire du village Ait Saada, du 31 août au 02 septembre, et ce, faute d’obtention une autorisation officielle (écrite) de la part des services concernés. » L’association culturelle Tagmatt, organisatrice de l’évènement, a affirmé avoir formulé une demande, « appuyée d’un dossier complet » pour organiser ce rendez-vous livresque dédié aux enfants. Une autorisation ‘’verbale’’ lui a été donnée, ce qui l’a motivé à entamer les préparatifs, inviter des maisons d’édition, ainsi que des auteurs et des conférenciers, a-t-on précisé. Toutefois, à l’approche du coup d’envoi de l’évènement, l’administration algérienne a refusé de lui délivrer une autorisation officielle. Les organisateurs se sont excusés « en particulier » auprès « des enfants qui sont principalement lésés par cette annulation », lit-on dans le même communiqué. Ce n’est pas la première fois que l’administration algérienne empêche l’organisation de manifestations culturelles en Kabylie. Plusieurs salons de livre et conférences ont été annulés faute d’autorisations officielles.

Pour rappel, un Salon du livre que devait organiser l’association Soummam Eco-Culture de Sidi Aïch (Vgayet), les 28 et 29 décembre 2021, a été annulé la veille de son ouverture parce que la Direction de l’éducation de Vgayet a refusé d’autoriser la tenue d’une telle manifestation au lycée Taos-Amrouche de Sidi Aïch. Un évènement similaire a été programmé par une association de Tizi n’Berbère (Vgayet) pour le 20 et 21 mai 2022 a été annulé faute également d’autorisation. En décembre 2022, l’historien kabyle Younes Adli a été interdit d’animer une conférence-débat sur ‘’Tajmaat’’, à Sidi Aïch. En plus de la répression juridico-policière, le peuple kabyle est aussi victime d’une répression culturelle.

Lyes B.

1 COMMENTAIRE

  1. Pourtant, j’ai l’impression que les Kabyles s’en foutent de cet état des choses.
    Incroyable d’être devenu si lâche sur les terres de Jugurtha.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici