AOKAS : Un jeune kabyle d’Aokas se donne la mort par immolation

5

SOCIÉTÉ (Tamurt) – La victime qui n’a pas pu résister à la pression psychologique due au regard de la société suite aux sévices subies, est passé à l’acte l’après midi d’aujourd’hui en s’aspergeant d’essence et en s’immolant par le feu à proximité du CSP (Complexe Sportif de Proximité) local. Il a succombé à ses blessures au cours de son transfert vers l’hôpital Khelil Amrane de Bougie.

C’est [le deuxième décès par immolation->http://www.tamurt.info/apres-le-deces-du-jeune-qui-s-est-immole-a-aokas-lles-habitants-ferment-la-rn9,1452.html] au cours de cette année à Aokas, après celui du 05 mars 2011 où un père de famille, Belharchaoui Layachi, agé de 33 ans s’est aspergé d’essence avant de se mettre le feu et de foncer droit vers le commissariat de police.

Il faut dire que cette région de la Kabylie maritime connait un taux de chômage élevé du à l’absence de projets créateurs d’emplois causant la prolifération de fléaux sociaux jusque là étrangers aux traditions kabyle et qui pousse les jeunes à commettre l’ultime acte de désespoir.