Tizi Ouzou : Les citoyens de Mizrana ferment les routes et la mairie

0
fermeture de route

TIZI OUZOU (Tamurt) – Le rue gronde de nouveau dans la wilaya de Tizi Ouzou. L’absence de prise en charge efficace des doléances exprimées par les citoyens poussent ces derniers à avoir recours, très souvent, à des actions musclées. Ce n’est guère par gaieté de cœur qu’ils le font mais c’est parce qu’ils n’ont pas le choix. Quand ils choisissent les voies du dialogue, les portes des responsables concernés leur sont presque systématiquement fermées. Et quand elles sont ouvertes, ce qui est vraiment rare, les citoyens ont droit à des promesses vaines et sans lendemain.

C’est le cas de la population de la commune de Mizrana, dans la daira de Tigzirt (wilaya de Tizi Ouzou). Les habitants de différents villages de cette commune, situé à trente cinq kilomètres du chef-lieu de wilaya, ont en effet bloqué, ce dimanche, le siège de la mairie (assemblée populaire communale-APC) ainsi que toutes les routes reliant le chef-lieu communal à celui de la daira de Tigzirt. Ces actions de rue vont s’inscrire dans la durée, nous a-t-on précisé, puisque les habitants protestataires ont décidé de n’y mettre un terme qu’une fois leurs revendications satisfaites concrètement.  En plus du blocage des routes les protestataires ont aussi emmuré (construit un mûr) l’entrée principale de la mairie.

Des centaines de citoyens voulant se rendre dans la ville de Tigzirt dans le cadre de la saison estivale ont été obligés de rebrousser chemin ou, le cas échéant, faire de longs détours pour accéder à la ville de Tigzirt par les routes d’Azeffoun ou Dellys. Les raisons de cette colère ont trait à l’état lamentable des routes de cette localité déshéritée et dépourvue de toutes les infrastructures de base nécessaires pour assurer un cadre de vie décent aux citoyens. Du côté des autorités, ces dernières ont tenté, comme d’habitude de lancer des promesses mais la population exige du concret.

Tarik Haddouche